Entretien avec Helena Christensen

Comment s'est passé le défilé printemps 2018 de Versace ? Si vous n'avez pas eu le temps de voir ou d'assister au défilé, Helena Christensen et des mannequins des années 90 comme Claudia Schiffer, Cindy Crawford, Carla Bruni et Naomi Campbell ont défilé ensemble en l'honneur du fondateur de la marque Versace, Gianna Versace.

Helena Christensen n'a pas foulé la piste pendant plusieurs années mais cela ne lui a pas semblé étrange. Elle a même montré plus de confiance, elle était plus puissante qu'elle ne l'a jamais été. Elle nous a dit qu'elle chérissait cette période. Elle a dit : « L'âge d'or des mannequins ». « Je suis toujours amie avec les filles avec qui j'ai commencé et nous essayons de garder le contact, même si nous sommes rarement dans la même pièce, encore moins dans le même pays, en même temps.

Depuis la période des années 90, elle s'est tracée un chemin artistique distinctif. Lorsque le «Nylon» a été créé en 1999, elle était la directrice de la création. Ayant travaillé comme photographe chevronné pour Vogue, Harper's Bazaar et Vogue. Ses photographies personnelles ont été exposées à Londres, New York et Amsterdam. Aujourd'hui, elle a sa propre gamme d'huiles parfumées. De plus, elle est impliquée dans le travail humanitaire à Oxfam au Pérou, lieu de naissance de sa mère. Le travail humanitaire qu'elle fait concerne le changement climatique.

Après la fin des Fashion Wees, le talentueux mannequin OG a répondu à nos questions sous forme d'interview par e-mail. Le sujet portait sur la nostalgie des mannequins des années 90, les soins personnels, la beauté et son partenariat avec Lumity (ligne de suppléments anti-âge).

Source: harpersbazaar.rs

GRITTY PRETTY: Les gens, les médias aussi, adorent réfléchir à l'âge d'or des mannequins dans les années 90. Comme vous en étiez la partie importante, est-ce la même période dont vous aimez aussi vous souvenir.

HC : Je suis plus reconnaissant maintenant que je ne l'étais à cette époque. Je socialise toujours avec les filles avec qui j'ai travaillé et nous entretenons la relation. Même si nous ne sommes pas dans la même pièce pas de pays pour être honnête. C'est merveilleux puisque nous étions le groupe de filles dans les mêmes chaussures qui vivaient la vie étrange et étonnante. C'est peut-être difficile de comprendre comment c'était, mais nous n'avons pas à expliquer, nous nous réunissons et rions.

GP : Vous avez commencé le mannequinat à l'âge de 9 ans. Quand avez-vous consciemment commencé à prendre soin de votre corps ?

HC : Pour vous dire la vérité, je ne faisais pas d'entraînements jusqu'au moment où j'ai compris que je voulais être plus fort et plus athlétique. C'était il y a environ 12 ans quand j'ai commencé la boxe.

GP : Avez-vous la routine de remise en forme ?

HC : La routine dépend de l'endroit où je me trouve et de ce que je fais. Si je ne suis pas en ville, j'irai certainement courir ou nager s'il y a une possibilité pour cela à l'endroit où je me trouve en ce moment. La pole dance est quelque chose qui me passionne en ce moment, mais c'est très difficile et exigeant. Ma routine préférée est la boxe. C'est devenu un rituel pour moi.

GP : Comment vous êtes-vous associé aux suppléments Lumity ?

HC : Lors d'un voyage à Londres, j'ai croisé Lumity chez Harrods. Depuis, je prends des suppléments. C'est le supplément que je prends le matin et le soir. Je suis d'avis que si vous prenez soin de votre corps à l'intérieur, vous verrez également le résultat à l'extérieur. Ils m'ont approché pour être leur ambassadeur. Je savais que ce serait un ajustement parfait car je connaissais la philosophie de la marque, j'étais au courant des résultats des essais cliniques et de mon expérience personnelle d'utilisation du supplément.

GP : La beauté a-t-elle toujours été la priorité pour vous ?

HC : Quand il s'agit de beauté naturelle, alors oui. Je suis passionnée par les taches de rousseur, la peau bronzée et un teint éclatant. J'ai la chance d'utiliser les produits pour ça, comme Nimue. De plus, je prends les bons suppléments qui donnent l'éclat dans mes yeux, ce qui me donne la force et la volonté pour tous les projets sur lesquels je suis. Seulement après un mois d'utilisation du Lumity, il y a eu une stratification et une hydratation notables de mon peau. Je voyage beaucoup en avion donc sentir que la peau est moins sèche est une bonne chose. Je me sens plus "puissant" et je dors encore mieux.

GP : Désolé de demander, mais avez-vous la routine beauté ? Vous maquillez-vous beaucoup ?

HC : Je le garde aussi simple que possible. J'utilise une petite quantité d'Elizabeth Arden Eight Hour Cream Skin Protectant pour lustrer mes paupières qui leur donnent un éclat naturel. Ou, je prendrai un eye-liner Marc Jacobs Highliner Gel Eye Crayon avec une touche de fard à joues. Je chéris les lèvres rouges et j'adore La Fascinante de Chanel.

GP : Nos lecteurs ne savent peut-être pas que la collection de parfums s'appelle deadofnight. Qu'est-ce qui vous a poussé à aller dans cette direction ?

HC : Mon amie Elizabeth Gaynes (fondatrice de la ligne de parfums de niche StrangeloveNYC et de la société d'approvisionnement en parfums durables, GaiaOne) est venue me proposer la collaboration et la création d'un parfum unique à base d'oud pur. J'ai senti la première version au tout début et j'étais littéralement fasciné et j'ai décidé que je ne voulais pas rater cette aventure. C'était complètement différent de tout ce que j'avais essayé auparavant. Cela a stupéfié mes sens. J'adore les parfums naturels et authentiques comme celui de deadofnight, c'est une extension de votre propre parfum - seulement boosté et mélangé avec des composants très rares.

GP : Partagez avec nous les prochaines étapes.

HC: J'irai en tant que photographe avec l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, le HCR, en OUGANDA pour prendre des photos et avoir une conversation avec les réfugiés, en particulier avec les femmes sur leur vie. J'assisterai au mariage à Rio, qui sera passionnant. Nous sommes également ravis du lancement du 4ème parfum par notre société de parfums.