Le Bitcoin est-il légal au Cameroun ?

L'adoption des crypto-monnaies au Cameroun progresse régulièrement. Le commerce de crypto-monnaie n'est pas réglementé au Cameroun, et ce n'est ni illégal ni une infraction pénale. Tout le monde au Cameroun peut créer et échanger sa propre monnaie aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays, l'économie du pays s'épanouit lentement.

Les Camerounais peuvent acheter ou vendre ces pièces sans les faire approuver par un régulateur. Ainsi, les citoyens peuvent acheter et échanger des crypto-monnaies sans crainte de répercussions. Cependant, les projets de cryptographie au Cameroun tentent de respecter les règles et normes internationales.

Les crypto-monnaies doivent être réglementées

Source:avatrade.com

Parce qu'il n'y a pas de règles protégeant les clients potentiels, les fraudeurs sont libres de commettre des crimes approfondissant l'ignorance ou le scepticisme général dans ce qui est l'une des plus grandes révolutions du XXe siècle.

Interrogés sur les crypto-monnaies, la plupart des individus admettent en savoir peu à leur sujet. Malgré cela, de nombreuses personnes considèrent les crypto-monnaies comme une option d'investissement lucrative sans avoir une bonne compréhension de la technologie blockchain sur laquelle elle est construite. Même au Cameroun, c'est un problème courant.

Le trading de crypto-monnaie ne se limite pas à l'achat et à la vente. Ce domaine évolue à un rythme effréné. Grâce à divers processus, les actifs cryptographiques ont d'abord été rendus accessibles au grand public comme moyen pour les entreprises de lever des fonds tout en gardant un contrôle total sur leurs activités. Le Cameroun adopte de plus en plus un nouveau paradigme juridique, économique et social en raison de l'essor des actifs numériques. Pour en savoir plus sur les plans de crypto-monnaie du Cameroun, consultez savoirtechie.com

L'utilisation de la crypto-monnaie comme mode de paiement

Certains magasins au Cameroun utilisent les actifs cryptographiques comme moyen de paiement car ils sont moins chers et plus rapides que le FCFA. Les crypto-actifs offrent divers avantages pour le commerce international au Cameroun.

En raison de sa fiabilité inhérente, l'USDT est la crypto-monnaie la plus couramment utilisée au Cameroun pour les entreprises. Des investissements internationaux dans les actifs numériques sont également réalisés. Cependant, il s'agit d'un phénomène mineur. On pense qu'il prospérera lorsque la crypto deviendra plus accessible au grand public.

Investir dans un actif de crypto-monnaie

Source:finance.yahoo.com

Les entrepreneurs au Cameroun n'ont pas encore adopté cette approche pour générer des fonds, et beaucoup continuent d'utiliser des méthodes plus conventionnelles. La crypto-monnaie est désormais entravée par plusieurs facteurs, notamment le fait que les méthodes traditionnelles d'utilisation de l'argent liquide sont mieux acceptées culturellement et socialement et l'incompréhension généralisée de la technologie blockchain.

En conséquence, les actifs cryptographiques sont maintenant utilisés par des entrepreneurs cryptographiques dans un petit cercle pour rechercher un financement pour leurs initiatives. Pour rendre les actifs cryptographiques plus accessibles au grand public, ils auront besoin d'un système d'incitation. Ces entrepreneurs sont les plus susceptibles d'utiliser les NFT comme méthode pour lever des fonds.

Les activités frauduleuses sont en hausse

Les groupes WhatsApp et Facebook au Cameroun sont inondés d'entreprises frauduleuses offrant d'excellents rendements. En raison de la difficulté de la vie et de l'attrait de l'argent rapide, de nombreuses personnes succombent à ces pièges. Cependant, gagner de l'argent rapidement et facilement est impossible, en particulier dans le monde du trading de bitcoins.

Le Cameroun a besoin d'acteurs compétents en matière de cryptographie pour proposer des lois visant à restaurer la confiance des investisseurs dans les actifs cryptographiques dans un scénario entreprise à consommateur. D'un autre côté, jusqu'à ce que de telles lois soient élaborées et mises en vigueur, les scandales et les fraudeurs semblent avoir un bel avenir devant eux.

La tokenisation sociale et économique des biens et services

Le cours légal n'est pas la seule considération en ce qui concerne les actifs cryptographiques. L'art, la musique et d'autres formes de propriété intellectuelle peuvent tous être représentés numériquement, ainsi que les reçus, les factures et les factures. Avec NFTs, une toute nouvelle industrie a été introduite, avec des potentiels considérables.

Ainsi, la tokenisation d'un bien immobilier peut aider à empêcher la vente illégale d'un terrain ou d'une propriété à quelqu'un d'autre que le propriétaire légitime. Il est possible de prouver la propriété de manière efficace et informatiquement irréversible en utilisant la blockchain. La blockchain peut être utilisée pour enregistrer la propriété immobilière, y compris les maisons et les terrains. Les actifs numériques offriront une solution de gestion foncière rapide et rentable dans le développement immobilier croissant du Cameroun.

Remboursement de la dette

Source:moneycontrol.com

Actuellement, la Chine a sa propre CBDC. Le dernier test des règlements interbancaires de la Banque de France dans le cadre du programme CBDC, initié en mars 2020, a été un succès. Dans le traitement de la dette du pays, la CBDC est un instrument précieux. Entre-temps, La dette publique du Cameroun serait nul s'il avait acquis 1,000 2018 Bitcoins en 4,000 pour XNUMX XNUMX $ chacun. Le Cameroun peut choisir d'exploiter d'autres crypto-monnaies ou de recruter des agriculteurs pour rembourser sa dette. Une partie de la dette du pays devra peut-être être remboursée à l'aide d'actifs cryptographiques.

Un arsenal juridique complet est nécessaire pour créer un État crypto-friendly et un centre technologique. Le Cameroun pourrait devenir un leader régional du commerce international basé sur la blockchain si le port de Douala est agrandi.

Le bon côté de l'utilisation des crypto-monnaies

Les Camerounais ont accueilli les pièces numériques avec une main ouverte. Du fait de sa nature décentralisée, aucun gouvernement n'en a le contrôle. De plus, il est sécurisé par le réseau blockchain et donc toutes les transactions effectuées avec ces pièces sont stockées dans un grand livre légal. La meilleure partie de l'utilisation de ces pièces est qu'elles sont volatiles, ce qui signifie que leur valeur ne cesse de changer en quelques secondes et qu'elle dépend de leur demande sur le marché. Les transactions effectuées à l'aide de ces pièces sont assez rapides et il n'est pas nécessaire de s'inquiéter des taux d'intérêt bancaires.

Mot de la fin

Source:cointribune.com

L'adoption de la crypto au Cameroun nécessitera une discussion sur la gestion des ressources naturelles pour l'exploitation des monnaies numériques, parmi de nombreux autres problèmes. Par exemple, un manque d'électricité pourrait avoir un effet dissuasif sur l'utilisation de fermes cryptographiques. Une affirmation répandue selon laquelle la production électrique du Cameroun est supérieure à la demande de la population et mal gérée doit être conciliée avec ce déficit. Au Cameroun, il est également possible que les actifs cryptographiques soient utilisés pour lutter contre l'inflation à l'avenir.

Le marché camerounais de la cryptographie a bien plus à faire qu'il n'y paraît, et ce n'est que la pointe de l'iceberg. Le Cameroun est un lieu d'opportunités, mais il fait également face à d'énormes obstacles en raison d'un manque de réglementations claires.